Les contrats entreprises

Ne courez plus après les offres !

Assuralib comprend les entreprises, leurs problématiques, et les accompagne dans la croissance forte de leur activité.

Image
Image

Pour l'entreprise…

Responsabilité civile professionnelle

On peut considérer la RC pro comme l’assurance vie de l’entreprise.
Elle entre en jeux dès que la responsabilité de la société, de l’un de ses salariés, son intervention ou son matériel est engagé.

La RC protège et couvre la société contre les dommages causés à autrui, que ce soit par imprudence, négligence ou encore par faute.

Le prix de cette assurance varie en fonction de nombreux critères comme le chiffre d’affaires, le secteur d’activité, la taille de la société ou encore selon les garanties souhaitées.

La RC Pro est obligatoire selon les professions et les secteurs d’activité.

Multirisque bureaux

L’assurance multirisque bureaux garantit à l’entreprise le remboursement de dommages causés à ses locaux mais aussi leurs conséquences.

Cette assurance interviendra tant pour couvrir les dégâts au seins des bureaux que la perte d’activité ou d’exploitation engendrées par le dommage (incendie, vol, etc.).

Le coût de la cotisation dépend de la taille des locaux, des biens à couvrir et des garanties souhaitées.

L’assurance multirisque bureaux n’est pas obligatoire mais bien évidemment fortement recommandée !

Assurance homme clé

L’assurance Homme clé permet à l’entreprise de poursuivre son activité face à un accident, une perte d’autonomie voire la disparition de l’un de ses dirigeants ou “homme clé”.
En effet, cette situation difficile peut engendrer une forte désorganisation au sein de la société, une baisse du chiffre d’affaires, des coûts de formation, voire une faillite.

Les personnes concernées sont généralement le chef d’entreprise, les autres dirigeants ou encore un salarié exerçant un rôle particulièrement important pour l’entreprise.

Concrètement une garantie homme clé apporte à la société des indemnités journalières pendant l’absence de cette personne, un capital versé en cas de perte d’autonomie ou encore en cas de décès.

Le coût des cotisations est bien entendu corrélé au chiffre d’affaires de la société, l’âge et l’état de santé de la personne clé ou tout simplement l’étendue des garanties souhaitées.

Enfin, les primes sont déductibles des impôts de la société.

Pour les salariés…

Prévoyance

La prévoyance est une protection sociale complémentaire qui couvre les risques liés à l’incapacité de travail, l’invalidité ainsi que le décès.

Concrètement, la prévoyance permet de maintenir son niveau de vie ou celui de ses proches (via une rente) en cas de maladie d’accident de la vie.

Le coût de la prévoyance dépend de plusieurs facteurs : la structure de revenu, de la profession, de l’âge et la ville et de l’état de santé.
En tant qu’employeur, vous devez proposer une prévoyance à vos salariés de manière obligatoire en fonction de votre convention collective ou accord de branche.

Mutuelle santé

La mutuelle, ou complémentaire santé, rembourse une partie ou l’intégralité des frais de santé non pris en compte par l’assurance maladie. Il s’agit ainsi d’une couverture qui vient en complément de la sécurité sociale.

Le prix de la mutuelle dépend de plusieurs facteurs : l’âge, la ville et surtout les garanties choisies : l’hospitalisation, les consultations médicales, l’optique et le dentaire.

En tant qu’employeur, vous devez obligatoirement proposer une couverture santé collective – mutuelle d’entreprise – à l’ensemble de vos salariés (depuis le 1er janvier 2016).

Épargne salariale

L’épargne salariale est un système d’épargne collectif mis en place par la société, en faveur des salariés, pour les motiver et les fidéliser.

Concrètement, l’épargne salariale est le versement aux salariés d’une prime liée aux performances de la société (intéressement) ou d’une quote-part des bénéfices de celle-ci : on parle alors de participation.
Enfin il peut s’agir d’une participation financière de la société versée en complément d’une participation du salarié : c’est l’abondement.

En général, l’épargne salariale est versée dans deux principaux véhicules : le PEE (Plans d’épargne entreprise) et le PERCO (Plan d’épargne retraite collective).
L’épargne salariale bénéficie d’avantages tant fiscaux que sociaux.

La mise en place de ce système n’est pas obligatoire, hormis la participation (sociétés de plus de 50 salariés sur les trois derniers exercices).

Ça ne coûte rien de demander !

Demandez dès à présent votre devis sur les assurances de votre choix pour votre entreprise et vos salariés.

Image