Location saisonnière : L’assurance habitation est-elle primordiale ?

Jean-Dominique Lelong

Pendant les vacances, nous sommes nombreux à faire le choix de louer un bien immobilier, que ce soit en famille, en couple ou entre amis.

Mais que se passe-t-il en cas de sinistre dans le logement loué ? Le locataire doit-il avoir souscrit à une assurance habitation pour être bien couvert ?

Nous avons les réponses à toutes ces questions indispensables !

Cas 1 : Le propriétaire du logement possède déjà une assurance

Le propriétaire et le locataire n’ont aucune obligation légale à assurer une location temporaire.

Cependant, le propriétaire d’un bien immobilier, qu’il loue à des tiers pendant des vacances, souscrit généralement à une assurance spécifique pour protéger son logement en cas de dégât.

Si le propriétaire possède déjà une assurance multirisque habitation, il faut différencier deux cas :

Le contrat d’habitation possède une clause : « abandon de recours ». Si c’est le cas, cela signifie que le propriétaire et sa compagnie d’assurances acceptent de n’adresser aucune réclamation au locataire dans le cas de la survenue d’un sinistre. Cependant, le locataire n’est pas dispensé de toute responsabilité, car à l’égard des tiers il reste responsable.

Si l’assurance habitation a été contractée « pour le compte de qui il appartiendra » avec abandon de recours, cela exprime le fait que le locataire est couvert dans le cas d’un sinistre, il est également couvert pour au titre de sa responsabilité vis-à-vis des tiers.

Cas 2 : Le propriétaire ne possède pas d’assurance

Si le propriétaire du bien loué n’a pas souscrit à une assurance pour la protection de son logement pendant sa location, il peut demander à ce que cette assurance soit prise en charge par le locataire.

Dans ce cas-là, c’est simple, le locataire peut compter sur sa propre assurance multirisque habitation si elle possède une garantie villégiature. Cette dernière est une clause qui permet de couvrir la responsabilité du locataire dans le cadre d’une location de vacance.

Le locataire a aussi le choix de souscrire à une assurance habitation qui s’appliquera pendant une courte durée, entre 1 et 90 jours. Cela permet au locataire, qui ne possède pas la clause particulière dans son contrat multirisque d’habitation, de satisfaire la demande du propriétaire.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter un notaire sur notre-notaire.fr

Catégories : Uncategorized

Laisser un commentaire