Cyber risque : Nouvelles normes, nouveaux risques

Cyber risque

Quelle entreprise n’utilise pas d’informatique aujourd’hui ? Une immense part des données générées par les salariés sont produites au cœur des serveurs, mais combien d’organisations se protègent contre le cyber risque ?

cables reseaux

Dans une époque pas si lointaine où les classeurs et le papier carbone dominaient, personne n’aurait eu l’idée de ne pas s’armer contre la dégradation de ces données « old school ».

Pourtant, que ce soit dans des classeurs ou sur un disque dur, vos données ont la même valeur. Attaquables par des milliards d’individus connectés comme vous, les risques ne sont finalement que plus nombreux.

Alors faut-il bloquer le réseau internet dans l’entreprise ? Une stratégie en vase clos qui pourrait fonctionner s’il n’y avait pas le marché mondial qu’offre le cyber, avec tout son lot de facilités (mail, échange de données, service client, site internet). Il faut donc se rendre à l’évidence et envisager qu’un changement de la nature du risque impose d’anticiper des attaques. Une anticipation finalement très proche de ce que l’entreprise faisait auparavant pour l’ensemble de ces risques !

200 Jours

C’est le temps moyen nécessaire à une entreprise pour comprendre qu’elle a été attaquée ! Source : Harvard Business Review

Les pirates sont chez les autres !

Depuis début mai 2019, la mairie de Baltimore fait face à une attaque sans précédent. Sur la porte d’entrée de la marie il est indiqué « le système informatique est en panne ». Un problème électrique ? Non, une attaque malveillante paralyse l’ensemble de la mairie. Des pirates se sont tout simplement permis de crypter les données de l’ensemble des ordinateurs de la ville. Ils réclament maintenant une rançon pour « libérer » les ordinateurs !

Au-delà de ce cas, qui interroge sur notre capacité à gérer le cyber risque, il faut rappeler qu’il ne s’agit que de la face émergée de l’iceberg.

Les attaques se multiplient, 67 % des entreprises interrogées pour le rapport cyber de l’assureur HISCOX en 2019 déclarent avoir subi une attaque au cours des 12 derniers mois, contre 45 % en 2018.

Dans le même temps, le cout moyen d’une attaque explose passant de 43 000 € à plus de 97 000 €.

Marie Baltimore

Les prises en charge des assureurs s’étoffent par ailleurs

La collecte d’information est essentielle pour bien comprendre les menaces auxquelles les entreprises doivent faire face. Pour une entreprise de grande taille très exposée, une analyse détaillée s’impose.

  • forme des données stockées
  • plan de continuité
  • clauses de responsabilité des fournisseurs…

L’ensemble du risque est analysé afin de permettre d’anticiper au mieux les besoins.

Les couvertures fonctionnent sur la base d’un contrat multirisque professionnel, la police cyber s’adapte à ces nouveaux risques et offre par exemple des couvertures pour :

  • Les frais de défense et les conséquences pécuniaires lors d’une atteinte aux données confidentielles
  • Les frais de reconstitution des données et salles informatiques
  • Une assistance spécifique en cas d’attaque pour gérer la crise

Heureusement, les entreprises s’équipent peu à peu de moyens de défense. Aujourd’hui, 84 % des entreprises s’étoffent d’un service dédié aux cyber risques. Enfin, 41 % des entreprises interrogées déclarent avoir souscrit une assurance cyber risques, contre 33 % en 2018.

Face à ce risque exponentiel, l’absence de couverture met en risque l’entreprise comme jamais auparavant. L’histoire du cyber crime ne fait que commencer.

Ces risques vous préoccupent ? Notre équipe est à votre disposition pour vous apporter les bonnes solutions.

Lire la suite

La réforme « 100 % santé » est en marche : 1er avril 2019, début du rééquilibrage tarifaire pour les soins dentaires

La réforme du « 100 % santé » est une réalité. À la suite de l’accord entre l’assurance maladie et les représentants des dentistes, Mme Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé, annonça le 1er avril 2019 une nouvelle étape. Cette date marque 5 nouveaux changements sur le poste dentaire de votre contrat santé.

Au programme : revalorisation des soins dentaires, encadrement du tarif des prothèses, aide aux personnes en situation de handicap, programme de prévention.

C’est le pourcentage d’assurés renonçant, qui déclarent ne pas avoir pratiqué de soins dentaires prothétiques ou conservateurs en 2018 ; L’objectif des changements au 1er avril reste donc le même que pour l’ensemble de la réforme « 100 % santé » : améliorer l’accès aux soins et renforcer la prévention.

Réforme 100 % santé

L’environnement réglementaire de la couverture santé évolue et impose de nouvelles obligations de remboursements et de nouvelles limites de prise en charge

Des soins dentaires mieux rémunérés pour les dentistes, sans compromettre les remboursements.

Les dentistes font aujourd’hui face à un dilemme, malgré l’évolution des techniques dentaires, certains soins n’évoluent pas dans leurs tarifs grâce à des bases de remboursements inchangées depuis plusieurs années. Les dépassements d’honoraires sont également rares ou peu importants grâce à un encadrement de l’assurance maladie. Effet pervers de ces contraintes, le tarif des autres soins qui ne sont pas limités explose !  C’est le cas des implants ou des prothèses dentaires par exemple.Pour retrouver un équilibre des tarifs entre les soins et les prothèses, la réforme « 100 % santé » instaure au 1er avril 2019 une revalorisation de la tarification des soins conservateurs.

Exemple : les soins conservateurs permettent une préservation des dents par un traitement préventif en amont du recourt à des soins plus lourds. On retrouve dans cette catégorie :

  • Restauration d’une dent
  • Extraction d’une dent de lait
  • Reconstitution de la forme de la dent à la fois sur la partie visible et invisible de la dent. (inlay-onlay)

Quels sont les changements pour vous ? Une prise en charge intégrale sans reste à charge. Grâce à l’action conjointe de votre complémentaire santé et de l’assurance maladie, ce type de soins ne doit pas faire l’objet d’une dépense à votre charge y compris après la revalorisation des soins conservateurs.

Des soins dentaires mieux rémunérés pour les dentistes, sans compromettre les remboursements

« Quand j’ai vu le devis du dentiste pour la pose de 4 prothèses, j’ai compris que je ne ferais pas les travaux nécessaires. Une facture de 2800 € dont plus de 70 % à ma charge ! »

Résultat d’une mauvaise couverture complémentaire et d’une sur facturation du dentiste, Victor conservera sa bouche édentée, au moins le temps de trouver un moyen de réunir le montant nécessaire…

Pour limiter ce genre de situation pour le moins délicate, un rééquilibrage s’opère au 1er avril 2019 entre, les soins conservateurs et les prothèses. Les tarifs de certaines prothèses commencent donc à être plafonnés.C’est bien la première fois qu’une telle limite de tarification s’applique. Même si ces plafonds, semblent pour l’instant assez peu impactant au vu du tarif moyen pratiqué en France (entre 12 € et 110 d’économie envisagée que la moyenne), les assurés franciliens vont constater pour leur part des écarts plus importants.

Réforme 100% santé - Exemple de plafonds de remboursements

Acte / Période
1er avril 20191er janvier 20201er janvier 20211er janvier 20221er janvier 2023Coût moyen
Couronne céramo-métallique
(incisives, canines, 1res prémolaires)
530 € 500 € 500 € 500 € 500 €542 €
Couronne céramique monolithique en zircon (incisives, canines, prémolaires) 480 € 440 € 440 € 440 € 440 €
Bridge céramo-métallique 1465 € 1465 € 1465 € 1465 € 1465 €1575 €
Prothèse amovible complète unimaxillaire
à base résine
1100 € 1100 € 1100 € 1100 € 1175 €1175 €
Prothèse amovible complète bi-maxillaire
à base résine
2300 € 2300 € 2300 € 2192 €2192 €
Couronne métallique290 €327 €

De plus, au-delà de l’impact actuel, cette date n’est qu’une première étape.  Non seulement les plafonnements vont évoluer pendant plusieurs années, mais le 1er janvier 2020 va marquer le début de la prise en charge intégrale sans reste à charge pour un grand nombre de couronnes.

La réforme ne fait que commencer.

Réforme 100 % santé

L’environnement réglementaire de la couverture santé évolue et impose de nouvelles obligations de remboursements et de nouvelles limites de prise en charge

Lire la suite

Le régime de prévoyance obligatoire pour les avocats !

Qu’est-ce ?

Le régime de prévoyance obligatoire désigne le traitement minimal que bénéficie un professionnel lorsqu’il est dans des conditions d’impossibilité de travail pendant une période déterminée ou indéterminée. Ce régime intervient  lorsque la personne se fait hospitaliser et doit arrêter de travailler temporairement toute activité.

Lire la suite

Faites le bon choix !

Demandez dès à présent votre devis sur les assurances de votre choix pour vous et votre activité.

Demander un devis